Il est urgent de taxer les intercommunales ‘commerciales’

Pourquoi les intercommunales ayant des activités commerciales (pour lesquelles elles sont, très logiquement, soumises à la TVA), ne doivent/devraient-elles pas payer d’impôts sur leurs bénéfices au même titre que toute entreprises commerciale ? Il s’agit non seulement d’une distorsion de concurrence, d’une discrimination mais également d’un manque à gagner important pour le budget fédéral (même si, aujourd’hui, ces bénéfices retournent aux communes concernées), on parle de 325 millions par an ! Ce n’est pas parce que l’ajustement budgétaire est derrière nous que le gouvernement ne peut plus améliorer la situation ; ce montant pourrait servir à limiter encore plus le déficit budgétaire, à rembourser (une infime partie) de la dette, …

Mais, évidemment, c’est politiquement incorrect dé’évoquer la taxation des intercommunales qui sont, bien souvent, des ‘bidules’ créés sur mesure pour placer les amis des amis, les récompenser, … Il est grand temps qu’on mette de l’ordre dans cette nébuleuse ‘intercommunales qui, bien souvent coûtent bien plus à l’ensemble de la collectivité qu’elles ne rapportent (en termes d’économie d’échelle p.ex.)

A lire également : http://www.lalibre.be/economie/libre-entreprise/article/726449/l-intercommunale-c-est-le-paradis-fiscal.html

.

Be the first to comment - What do you think?  Posted by Emmel - March 17, 2012 at 9:49 am

Categories: Belgique, Fiscalité, Politique - gouvernance publique, Société   Tags: , , , , , ,

Laissons filer le prix de l’énergie (moyennant quelques réserves)

Depuis quelques années, on observe une augmentation continue des prix de l’énergie et certains politiques (plus ou moins populistes ou, à tout le moins peu ‘économistes’), prônent le freinage de ces augmentations voire, carrément, la fixation d’un prix maximum.

Fixer le prix de l’énergie serait une énorme erreur prouvant que les politiques (ou, à tout le moins, certains d’entre eux) sont incapables de comprendre les enjeux sociétaux et économiques de manière globale (c’est vrai que la plupart d’entre eux ne pensent qu’à être réélus et ne souhaitent qu’une chose : plaire à leur électorat).

Et pourtant … Chacun sait – ou devrait savoir – que les ressources naturelles, en particulier fossiles, ne sont pas infinies, que nous en consommons de plus et que, si il est vain de calculer quand elles seront épuisées, une chose est certaine : nous nous rapprochons de plus en plus de la fin du pétrole, du gaz, du charbon, … Si, à cette certitude absolue, on ajoute le fait que par ignorance et/ou dogmatisme, une part importante de la population semble vouloir mettre fin à l’utilisation de l’énergie nucléaire, si nous voulons penser, ne fût-ce qu’un tout petit peu aux générations futures (vous savez, vos enfants, vos petits-enfants, …), une attitude s’impose de manière logique/évidente : il faut consommer moins de ressources fossiles et donc d’énergie d’origine fossile. Read more…

Be the first to comment - What do you think?  Posted by Emmel - January 14, 2012 at 9:58 pm

Categories: Economie, Energie, Environnement - Climat, Europe, Société   Tags: , , , , , , , ,

Après 3 ans de crise, certains n’ont toujours rien compris !

La crise financière et économique que nous connaissons depuis 2008 en conséquence de la faillite de Lehman Brothers est souvent attribuée au monde bancaire. Certes le monde bancaire a une une influence non négligeable dans l’ampleur de la crise mais la cause initiale réside non pas dans une absence de régulation mais, au contraire, à l’intervention exagérée des pôuvoirs publics US.

En effet, pour ‘doper’ le marché immobilier, les autorités américaines ont imposé à Fannie Mae et Freddie Mac (les deux grands pôles publics de crédit hypothécaire) d’octroyer des prêts hypothécaires (mortgages) à des clients qui n’auraient pas les moyens de rembourser. Les problèmes ont commencé quand les défauts de paiement ont commencé et que tant Fannie Mae et Freddie Mac ont dû chercher des moyens de se protéger, et ont ‘titrisé’ les dettes, ces titres ‘risqués’ ont été achetés par nombre de banques qui les ont insérés dans des paquets plus complexes, … La crise des subprimes était née, on connaît la suite.

Mais certains n’ont toujours pas compris que les banques ne sont pas la cause intiale de la crise, elles en ont été partiellement les victimes tout en ayant contribué à celle-ci.

Be the first to comment - What do you think?  Posted by Emmel - December 1, 2011 at 3:23 pm

Categories: Economie, Europe, Politique - gouvernance publique, Politique internationale, Société   Tags: , , , , , ,

Sortie de crise en Belgique ; les syndicats s’y opposent, une fois de plus, par pur dogmatisme, par archaïsme

Après un peu moins de 18 mois de discussions en tous sens, il a suffi d’une ‘simple’ baisse de la notation de la Belgique pour que le négociateurs, alors qu’ils s’étaient quittés 2 jours auparavant en pleine crise aiguë, sont parvenus à ‘boucler’ le budget en 18h de discussions ‘au finish’.

Ce budget est, bien évidemment, une solution de compromis mais, surtout un budget de crise, d’austérité, de rigueur, … Cela signifie donc qu’un certain nombre de mesures feront mal aux uns et/ou aux autres. La sortie de crise est à ce prix.

Mais les syndicats, accrochés qu’ils sont aux ‘droits acquis‘, sont opposés à ces accords. Alors que le taux d’emploi des 50 ans et plus est, en Belgique, l’un des faibles d’Europe, ils refusent de voir relever l’âge officiel des prépensions ou de la retraite anticipée. Ils s’opposent aussi aux changements en matière d’allocations de chômage et/ou d’attente (aujourd’hui, on peut faire toute une ‘carrière’ en touchant l’allocation d’attente qui est, a priori, destinée aux jeunes dans l’attente de leur premier emploi) alors que nous sommes l’un des seuls pays (si pas le seul) à octroyer des allocations de chômage sans limite de temps. Les syndicats belges sont parmi les plus archaïques d’Europe, ils n’ont toujours pas compris que nous sommes au XXIème siècle, plus au XIXème, que le monde et l’économie sont globalisés, mondiaux et que la Belgique n’est qu’un petit pion sur l’échiquier mondial et qu’il faut faire en sorte que le climat d’investissement en Belgique soit favorable, que nos entreprises soient/restent concurrentielles.

Les syndicats, en annonçant une grande manifestation voire des grèves générales, risquent tout simplement, de rendre les choses plus compliquées encore en montrant au monde des entreprises, aux investisseurs, qu’il existait un risque de troubles sociaux, ce ui a TOUJOURS un impact négatif sur l’économie. Il faut rappeler aux syndicats, qu’il ne suffit pas de ‘faire payer ces salauds de patrons‘ : si on spolie les entreprises, elles quitteront notre pays et avec elles l’emploi … On ne crée pas un paradis social sur un désert économique (et vice-versa) : pour avoir les moyens de payer les indispensables allocations sociales, il faut que ‘économie tourne bien, génère des profits.

Mesdames et messieurs les (ir)responsables syndicaux, abandonnez SVP vos idées du XIXème siècle, prenez conscience que le monde a changé, que le travail est moins lourd aujourd’hui qu’alors, que l’espérance de vie est nettement plus élevée qu’au moment de l’introduction de l’âge de la retraite, … A défaut, vous continuerez à scier la branche sur laquelle vous êtes confortablement assis.

Be the first to comment - What do you think?  Posted by Emmel - November 27, 2011 at 5:00 pm

Categories: Belgique, Economie, Politique - gouvernance publique, Social -Emploi, Société, Uncategorized   Tags: , , , , , ,

La crise économique en Belgique, des économies sont possibles ! Commençons par supprimer le ‘sponsoring’ des syndicats par l’Etat

Depuis des semaines les négociateurs en vue de la formation d’un gouvernement fédéral belge cherchent des solutions pour boucler le budget 2012. En effet, les efforts à faire sont considérables et représentent pas moins de 11,3 milliards d’euro (un peu plus si les taux à 10 ans et à long terme continuent à grimper en flèche et restent largement au-dessus des 5 %, contre MAX 4,5 % jusque début novembre 2011).

Une des nombreuses pistes, totalement indolore tant pour les citoyens que pour les entreprises, consisterait à revoir les procédures de paiement des allocations de chômage, ce qui permettrait de faire au moins 100 millions d’euro d’économie sur base annuelle. en effet, beaucoup de citoyens l’ignorent mais, actuellement, les syndicats paient les allocations de chômage à leurs affiliés ; pour effectuer ces opérations, ils touchent annuellement entre 150 et 180 millions d’euro ! Ce qui veut dire que l’Etat, via les chômeurs, ‘sponsorise’ très largement les syndicats … Et, en plus de coûter très cher à l’ensembles des travailleurs, ce système est d’une perversité sans égal : les syndicats ont tout intérêt que le nombre de chômeurs soit le plus élevé possible. EN effet un syndiqué travailleur paie sa cotisation au syndicat mais un syndiqué chômeur rapporte, en plus de sa cotisation, plus ou moins 300 euro par an (soit 25 € par mois) à son syndicat ( ordre de grandeur : 500.000 chômeurs pour 150 millions cela donne 300 euro par chômeur, mais comme tous les chômeurs ne sont pas payés par les syndicats, ce montant est plus élevé encore).

Si l’Etat, pour diverses raisons ne peut ou ne veut pas effectuer le paiement de l’ensemble des allocations de chômage par ses propres services, rien n’empêcherait de lancer un appel d’offres européen pour confier cette mission à un (ou plusieurs, pour faire jouer la concurrence) organisme(s) ; des organisations telles les secrétariats sociaux devraient être à même de prendre une telle mission en charge à des coûts nettement moindres (il y a quelques années, le secteur financier proposait de le faire au quart du coût actuel, ce qui ferait une économie d’une centaine de millions par an).

Soyons créatifs, ne restons pas figés dans des cadres archaïques.

Be the first to comment - What do you think?  Posted by Emmel - November 23, 2011 at 6:54 pm

Categories: Belgique, Economie, Politique - gouvernance publique, Social -Emploi, Société   Tags: , , , , ,

L’éventuelle sortie du nucléaire est-elle possible ? Si oui, à quel prix ?

Les ‘négociateurs’ qui essaient (vainement jusqu’à présent, mi-novembre 2011) de constituer un gouvernement fédéral belge, ont l’intention de mettre en oeuvre la loi de 2003 – dite ‘loi de sortie du nucléaire’ – avec comme conséquences, une fermeture de 3 premiers réacteurs dès 2015 … Les 4 autres suivant en 2022, 2023 et finalement 2025.

Cette décision fait suite à l’accident de la centrale de Fukushima (Japon) survenu suite aux terribles séisme et tsunami de mars 2011 ; cet accident a provoqué une certaine psychose au sein de la population qui, mal informée sur les risques, fait l’amalgame entre un accident dans une centrale nucléaire (au Japon …) et les effets dévastateurs des bombes d’Hiroshima et Nagasaki. Il n’y a pourtant que peu de comparaisons possibles entre les deux, un réacteur nucléaire ne pouvant devenir une bombe nucléaire (au pire, une ‘bombe sale’, moins dévastatrice). Il est vrai que la sûreté nucléaire doit être la première priorité de cette industrie et, je suis intimement convaincu qu’elle l’est ; ce qui ne signifie pas que tout est parfait, des améliorations sont toujours possibles et c’est d’ailleurs l’idée des ‘stress-tests’ imposés par l’UE : trouver les points faibles et les corriger.

Les partisans de la fermeture des centrales nucléaires, généralement des personnes sans aucune culture/formation technique ou scientifique, ont un ‘argument-massue’ : d’autres pays se passent de nucléaire et ne vivent pas moins bien que nous. C’est vrai. Mais il faut éviter de comparer des pommes et des poires : si on prend l’exemple de la Suède qui dispose d’un potentiel hydroélectrique énorme, c’est possible, idem pour l’Islande dont le potentiel géothermique est substantiel, ou les pays du Sud qui sont inondés de soleil et ont de l’espace pour installer des ‘fermes solaires’, …Mais, en Belgique, au territoire particulièrement exigu, au relief assez plat (‘culmine’ à moins de 700m), à la densité de population et d’urbanisation très élevée, au climat assez peu ensoleillé, aux mins de charbon épuisées/fermées, … quelles sont les possibilités d’utilisation de ressources naturelles/renouvelables ? Read more…

Be the first to comment - What do you think?  Posted by Emmel - November 15, 2011 at 6:43 pm

Categories: Belgique, Energie, Politique - gouvernance publique   Tags: , , , , ,

Les transports ‘publics’ en Belgique : stop ou encore ?

Quelle que soit la société de transport public, la situation financière est difficile (et c’est un euphémisme !).
La SNCB qui accumule les pertes opérationnelles en dépit d’une augmentation continue du nombre de voyageurs transportés (+ 50% en dix ans !) serait, en absence de mesures d’économies, rapidement en situation de faillite virtuelle.
Les mesures d’économie décidées par le CA de la SNCB du 18 octobre 2011 ne font pas l’unanimité chez les voyageurs ni chez les politiques, dont certains profitent de l’occasion pour en faire, une fois de plus, une question communautaire …
L’une des mesures qui fait le plus parler est la suppression – à partir de décembre 2012 (soit dans plus d’un an) – de 170 trains ‘nationaux’ et, un peu plus tard (il faut consulter les pays voisins) 23 trains transfrontaliers. Et pourtant, …
La suppression de 170 trains très peu remplis et dont les titres de transport ne couvrent même pas le coût de l’énergie, ne concerne, au total, que +/- 2800 voyageurs (soit, en moyenne, moins de 15 voyageurs par train) ; voyageurs qui, dans leur plus part des cas, pourraient avoir une alternative dans l’heure (ou via une autre société de transport publique). Cette mesure de suppression de trains en choque certains qui considèrent que cela correspond à un ‘détricotage’ du service public mais, deux questions se posent :
– faire circuler des trains qui coûtent nettement plus que ce que rapportent les titres de transport (qui ne couvrent même pas les coûts énergétiques, sans parler du personnel, des coûts d’entretien, …), est-ce de la saine gestion ? Doit-on augmenter la dotation publique (provenant des impôts de tous) pour couvrir ces pertes d’exploitation ?
– faire circuler des trains dont la consommation énergétique est supérieure à ce qu’elle serait si les 15 voyageurs effectuaient leur trajet en voiture personnelle (même sans co-voiturage), est-ce écologiquement responsable ?
Read more…

Be the first to comment - What do you think?  Posted by Emmel - October 20, 2011 at 1:56 pm

Categories: Belgique, Environnement - Climat, Mobilité - Transports, Politique - gouvernance publique, Services d'intérêt général ('services 'publics'), Société, Transport ferroviaire - rail   Tags: , , , , , , ,

Les syndicats sont-ils au-dessus des lois ? On peut le croire tant leurs actes violents restent impunis

Chacun sait que la séquestration est un fait (très) grave, punissable pénalement mais, apparemment, cela n’est pas le cas pour les syndicalistes qui peuvent s’y livrer en toute impunité …

Un exemple (récent) parmi d’autres : la situation économique internationale étant difficile, le groupe sidérurgique ArcelorMittal se voit obligé de mettre un certain nombre d’outils ‘en veilleuse’ mais les syndicats ne veulent pas l’accepter et, pour faire pression sur le groupe, ils séquestrent l’équipe de direction belge depuis plus de 24h.

Ce n’est plus de la négociation mais de l’intimidation ressemblant étrangement à des méthodes mafieuses ou du grand banditisme …

Et, que font les autorités policières et judiciaires ? Si vous ou moi séquestrions un voisin, il y a longtemps que la police serait intervenue et nous serions, à notre tout privé(s) de liberté (mais, en toute légalité). Il est plus que temps que la législation soit appliquée de manière uniforme à tous les Belges ; l’un des principes de base de notre Etat de droit n’est-il pas ‘Les Belges sont égaux devant la Loi‘ (début de l’Art 10 de la Constitution) ?

Mise à jour du 16/11/2011

Les syndicats, non contents de séquestrer à nouveau la direction d’une entreprise ‘en voie de fermeture’, refusent de se soumettre à une décision de Justice les obligeant à ‘relâcher’ leurs otages. Et les forces de police, présentes sur place pour accompagner l’huissier de justice venu leur signifier le jugement, ne les délogent pas …

Les syndicats seraient-ils au-dessus des lois ?

Certains appliquent les règles qui leur conviennent (et exigent leur application) mais rejettent toute règle qui ne leur convient pas ; si on continue à accepter de tels comportements, on va droit vers l’anarchie …

Be the first to comment - What do you think?  Posted by Emmel - October 4, 2011 at 1:30 pm

Categories: Belgique, Droits de l'Homme - Justice, Politique - gouvernance publique   Tags: , , ,

Il faut revoir la structure du ‘groupe SNCB’ pour ne maintenir que deux entreprises totalement indépendantes

Pour répondre aux obligations européennes d’indépendance des activités de gestion du réseau ferroviaire et des activités de transport (de personnes et de marchandises/fret), en 2004, l’Etat belge a choisi de scinder la SNCB ‘historique ‘ et unitaire en trois entités (soi-disant) indépendantes. Lla nouvelle structure depuis le 1er janvier 2005 est donc :

  • la SNCB Holding détenue à 100% par l’Etat belge et dont les attributions/compétences sont : la gestion de l’énorme dette de la SNCB historique (se chiffrant en milliards d’euros), la gestion des grandes gares et certains parkings, la gestion du personnel du groupe (il faut savoir que l’ensemble du personnel des 3 entités soi-disant indépendantes est, en fait, le personnel de la SNCB-Holding), l’informatique du groupe, …
  • la SNCB détenue à 100% par la SNCB Holding et qui est en charge du transport des personnes et des marchandises (fonction récemment filialisée : B-Logisitics)
  • Infrabel dont la SNCB Holding est actionnaire à 20% (avec 80% des droits de vote) et l’Etat belge à 80% (avec 20% des droits de vote) qui est responsable de l’infrastructure ferroviaire fixe (les rails, la signalisation, …)

Au fil du temps, il s’est avéré que cette structure à 3 entités est très handicapante pour le fonctionnement et les finances des deux entités opérationnelles, à savoir la SNCB et Infrabel. Read more…

Be the first to comment - What do you think?  Posted by Emmel - May 29, 2011 at 5:06 pm

Categories: Belgique, Mobilité - Transports, Politique - gouvernance publique, Services d'intérêt général ('services 'publics'), Transport ferroviaire - rail   Tags: , , , ,

La Région wallonne complice de publicité mensongère !

La Région wallonne a annoncé de jeudi 5 mai 2011 vouloir revoir son système d’éco-bonus (un système, par ailleurs aberrant) dont une des mesures-phares est la prime de 4500 euros pour l’achat d’un véhicule produisant O gr de CO2 par km. Jusque là, rien de bien méchant, même si l’opportunité d’une telle prime est discutable.

Où cela se corse, c’est quand le Ministre du Budget annonce dans la foulée que cette prime est destinée aux véhicules (tout électrique’ parce qu’ils n’émettent pas de CO2 …. De cette manière, la Région wallonne se rend complice de la publicité mensongère des constructeurs qui annoncent fièrement que leurs véhicules électriques ne produisent pas de CO2? En effet, si il est vrai que rien ne sort directement du véhicule électrique, celui a besoin pour rouler d’électricité dont la production, elle émet du CO2 !!!

On considère généralement qu’une voiture électrique consomme en moyenne de l’ordre de 150-200  Wh/km ; en Belgique, la production d”électricité correspond à des émissions de CO2 de 202 g par KWh ce qui entraîne que pour chaque kilomètre parcouru par une voiture électrique, de l’ordre de 30-40 g de CO2. Même si ce niveau d’émission est nettement en-dessous des véhicules ‘thermiques’, on est quand même très loin des annonces de ‘zéro émission’, il s’agit donc bel et bien de publicité mensongère, ni plus ni moins !!!

Note : grâce à une part importante de nucléaire dans le parc de production électrique belge, les émissions des voitures électriques restent relativement basses ; ce qui n’est pas le cas dans d’autres pays où elle peuvent même dépasser celles de certains moteurs thermiques … Donc, prétendre qu’il s’agit de véhicules ‘zéro émission’ est un énorme mensonge !

Be the first to comment - What do you think?  Posted by Emmel - May 5, 2011 at 11:55 pm

Categories: Belgique, Environnement - Climat, Mobilité - Transports, Voiture   Tags: , , , , , , , ,

Next Page »