Les syndicats sont-ils au-dessus des lois ? On peut le croire tant leurs actes violents restent impunis

Chacun sait que la séquestration est un fait (très) grave, punissable pénalement mais, apparemment, cela n’est pas le cas pour les syndicalistes qui peuvent s’y livrer en toute impunité …

Un exemple (récent) parmi d’autres : la situation économique internationale étant difficile, le groupe sidérurgique ArcelorMittal se voit obligé de mettre un certain nombre d’outils ‘en veilleuse’ mais les syndicats ne veulent pas l’accepter et, pour faire pression sur le groupe, ils séquestrent l’équipe de direction belge depuis plus de 24h.

Ce n’est plus de la négociation mais de l’intimidation ressemblant étrangement à des méthodes mafieuses ou du grand banditisme …

Et, que font les autorités policières et judiciaires ? Si vous ou moi séquestrions un voisin, il y a longtemps que la police serait intervenue et nous serions, à notre tout privé(s) de liberté (mais, en toute légalité). Il est plus que temps que la législation soit appliquée de manière uniforme à tous les Belges ; l’un des principes de base de notre Etat de droit n’est-il pas ‘Les Belges sont égaux devant la Loi‘ (début de l’Art 10 de la Constitution) ?

Mise à jour du 16/11/2011

Les syndicats, non contents de séquestrer à nouveau la direction d’une entreprise ‘en voie de fermeture’, refusent de se soumettre à une décision de Justice les obligeant à ‘relâcher’ leurs otages. Et les forces de police, présentes sur place pour accompagner l’huissier de justice venu leur signifier le jugement, ne les délogent pas …

Les syndicats seraient-ils au-dessus des lois ?

Certains appliquent les règles qui leur conviennent (et exigent leur application) mais rejettent toute règle qui ne leur convient pas ; si on continue à accepter de tels comportements, on va droit vers l’anarchie …